Notre entreprise Politique RSE Nos équipes

Nous avons identifié deux priorités en matière de RSE appliquée à nos équipes : améliorer l’équilibre femmes-hommes et mesurer l’expérience collaborateur.

Nos équipes sont destinataires au premier chef de la démarche RSE d’Aprolis. La capacité de l’entreprise à recruter et à fidéliser les collaborateurs dont elle a besoin est la clé pour sa pérennité. Cela passe par un environnement de travail de qualité et par une ouverture sur la diversité.

Monnoyeur s’est construit et développé depuis sa création en 1906 par l’engagement et le travail des femmes et des hommes qui se sont investis à tous les niveaux de son organisation.
Cette collaboration constructive entre l’ensemble des parties prenantes a permis au groupe de devenir une entreprise d’envergure internationale et a fondé ses valeurs intrinsèques autour du Respect, de l’Esprit d’Entreprendre, du Courage et de la Convivialité qui constituent un socle dans nos relations que ce soit en interne ou en externe.

Monnoyeur s’est, à ce titre, engagé récemment dans la formalisation et l’animation de ses valeurs, notamment par le déploiement d’une Charte du bien vivre ensemble qui doit constituer un fil conducteur dans nos rapports à l’autre.

Ce souci du respect de l’autre s’est aussi formalisé par la signature de la Charte de la diversité le 20 janvier 2020 (dont Aprolis est à l’initiative dès 2019) ou encore par la formalisation du Code Ethique et de Bonne Conduite du groupe.

 

Améliorer l’équilibre femmes-hommes

 

équilibre homme femme

Attentif aux bénéfices que peut apporter une meilleure mixité dans l’organisation en termes de réalisation et d’atteinte des objectifs que se fixe le groupe, des engagements sont pris afin de faire progresser la place des femmes dans nos métiers.
Ainsi, le groupe se fixe sur l’ensemble de ses filiales en France comme à l’étranger des objectifs ambitieux de progression notamment en termes de recrutements de femmes sur les années à venir.

Cette volonté se décline sur deux niveaux :

  • Pour les cadres dirigeants et les managers : 30% des postes ouverts pourvus par des femmes à horizon 2023, 35% à horizon 2025 et jusqu’à 40% fin 2027.
  • Pour les cadres non managers et les non-cadres, 35% des postes ouverts pourvus par des femmes à horizon 2023, 40% à horizon 2025 et 45% fin 2027.

Afin de formaliser cette démarche positive, un accord Cadre groupe relatif à l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes et à la prévention des discriminations a été signé en décembre 2021.
En parallèle, les entreprises du groupe soumises à la publication de « l’index égalité professionnelle femmes-hommes » se sont engagées à atteindre le score de 75/100 au plus tard lors de la 3ème parution. Cet objectif a été atteint pour Aprolis avec des scores de 83 sur 100 au titre de l’index 2020 publié en 2021, soit dès la deuxième année.

 

Améliorer l’expérience collaborateur

 

enquête

Aprolis considère essentiel d’interroger ses collaborateurs sur leur expérience au sein de la société. Elle la mesure ainsi régulièrement (une à deux fois par an) pour l’ensemble de ses collaborateurs au travers d’enquêtes ciblées qui visent notamment à suivre le taux de recommandation (E-NPS) dont bénéficie notre entreprise, c’est-à-dire combien de collaborateurs recommanderaient Aprolis en tant qu’employeur.

Dans le sillage de ces enquêtes, le management et les équipes travaillent conjointement à des solutions concrètes à partir des résultats obtenus pour améliorer les conditions de travail et l’expérience collaborateur ; en mettant l’accent par exemple sur la diffusion d’informations utiles selon différents canaux (fiches de vie, vidéos, ateliers pédagogiques, témoignages de collaborateurs, etc.); la mise en place de réunions interservices pour mieux de coordonner ou la digitalisation de nos process…

Par ailleurs, dans le contexte de crise sanitaire, l’accord de groupe sur le télétravail signé en France début 2021 a permis entre autre de réduire les déplacements domicile-travail de manière pérenne, au-delà̀ des mesures conjoncturelles prises en réponse à la pandémie de Covid-19. Cet engagement remplit ainsi un double objectif : réduire les émissions de GES provoquées par les déplacements domicile-travail et améliorer l’environnement de travail de nos collaborateurs.